Le yoga pendant la grossesse, faut-il s’y mettre ?

Le yoga pour femme enceinte n’est pas seulement gage de bonne forme physique, mais il agit également sur le mental et aide à combattre le stress prénatal. Les non initiés à ces exercices devront certes s’orienter vers un professionnel tandis que les adeptes pourront continuer calmement leurs exercices quotidiens. Quelques raisons qui vont vous pousser à vous mettre au yoga pendant votre grossesse.






Ses bienfaits sur le physique



Les bienfaits du yoga sur le corps ne sont plus à présenter. Chez la femme enceinte, ces exercices d’étirement améliorent la souplesse, chose importante pour la préparation de l’accouchement. Durant la grossesse, la femme a besoin d’énergie, et le yoga permet de tonifier les muscles à travers d’exercices de respiration entre autres. A l’approche du neuvième mois, les programmes spécial femmes enceintes sont constitués d’exercices visant à tonifier la transverse, muscle le plus sollicité lors de l’accouchement.  L’attente d’un  nouveau venu dans la famille est une période merveilleuse, mais on ne se cachera pas que les petits maux de grossesse ne sont pas faciles à vivre. Grâce au yoga, vous vous débarrasserez petit à petit de vos maux de dos, nausées, constipation etc.



Ses bienfaits sur le mental




Le yoga, c’est non seulement pour le corps mais surtout pour le mental. Selon les avis des mamans qui ont testé le yoga pendant leurs grossesses,  le yoga leur a permis de mieux gérer le stress de la grossesse. Elles ont même été moins sujettes aux  sauts d’humeur.  De plus, les  exercices de respiration les auraient grandement aidés lors de l’accouchement en leur permettant de mieux supporter la douleur. Certaines vont même à dire que le bébé peut sentir ce bien être à travers les exercices et que cela leur a permis de créer des liens avec leurs bébés.



Le yoga à travers les mois




Les exercices de yoga évoluent avec la grossesse. Durant le premier trimestre, la maman s’habitue petit à petit à la présence de ce nouveau corps et la fatigue se fait toujours sentir. Les exercices seront donc axés sur la détente. Pour le deuxième trimestre, la maman est au maximum de sa forme. Les exercices viseront plus l’assouplissement, à favoriser le contact avec le bébé.  Au troisième trimestre, la mère commence à se fatiguer et à se préparer à l’arrivée du petit bout. Les   exercices auront pour objectif de masser le bébé et de tonifier les muscles de  la maman.



Quelques postures pour femmes enceintes




Le chat et la vache : pour celle-ci,  il faut se mettre à quatre pattes, les épaules et les poignets bien alignés et les genoux et la hanche également. En inspirant, levez les yeux, le dos se creuse, le dos retombe vers le sol. En expirant, le dos se courbe et les yeux sont rivés sur le ventre.

La guirlande : cette posture consiste à écarter les pieds et s’accroupir, presser les mains de façon à ce que les coudes viennent toucher l’intérieur des genoux. Elle permet entre autres d’ouvrir la poitrine et le bassin. Restez bien droite et retenez quelques respirations. 
Fourni par Blogger.